Les télescopes H.E.S.S. explorent le ciel de haute énergie

8/1/2019
Les télescopes H.E.S.S. explorent le ciel de haute énergie

Ils ressemblent un peu à des dinosaures mécaniques plus modernes, mais ce sont en fait d’énormes yeux pivotants qui observent le ciel. L'observatoire du système stéréoscopique de haute énergie (H.E.S.S.) est composé de quatre télescopes à miroir réfléchissant de 12 mètres qui entourent un plus grand télescope contenant un miroir de 28 mètres. Ils sont conçus afin de détecter d'étranges scintillements de lumière bleue – les rayonnements Cherenkov - émis lorsque des particules chargées se déplacent dans l'air légèrement plus vite que la vitesse de la lumière. Cette lumière est émise lorsqu'un rayon gamma d'une source lointaine frappe une molécule dans l'atmosphère terrestre, et déclenche une pluie de particules chargées. H.E.S.S. est sensible à certains des photons de la plus haute énergie traversant l'univers (TeV). En activité depuis 2003 en Namibie, H.E.S.S. a recherché la matière noire et a découvert plus de 50 sources émettant des radiations de haute énergie, notamment des restes de supernova et des trous noirs supermassifs résidant au coeur de certaines galaxies. Dans cette photo datant de septembre dernier, les télescopes H.E.S.S. pivotent et regardent notre galaxie de la Voie lactée, ainsi que les nuages de Magellan, dans des séquences en accéléré, tandis que quelques satellites en orbite autour de la Terre les survolent.


Sur le thème

Ciel

Les dernières APOD