Parker vs Perséides

16/8/2018
Parker vs Perséides

Le bref éclair d'une brillante météorite des Perséides se dessine, en haut, à droite, de cette série composée d'expositions capturée tôt dimanche matin, près de l'apogée de la pluie annuelle de météorites des Perséides. Installé à, environ, 3 km du Space Launch Complex 37, à la base aérienne de Cap Canaveral, le photographe a, également, capturé la longue trainée de quatre minutes de la fusée Delta IV Heavy qui transportait la sonde Parker Solar Probe dans le sombre ciel matinal. En outre, les météores des Perséides ne sont pas lents. Les grains de poussière provenant de la comète périodique, Swift-Tuttle, se vaporisent à mesure qu'ils pénètrent dans l'atmosphère supérieure de la Terre, à, environ, 60 kilomètres par seconde. La sonde Parker Solar Probe, lors de sa mission, sur son chemin vers les sept passages assistés par la gravité de Vénus, verra sa proximité au Soleil réduire progressivement. Elle atteindra, au final, une distance de 6,1 millions de kilomètres. C'est, à -peu-près, 1/8 de la distance entre Mercure et le Soleil. Cela se situe, aussi, à l'intérieur de la couronne solaire, la fragile atmosphère extérieure du Soleil. À ce moment-là, elle parcourra, approximativement, 190 kilomètres par seconde en rapport au Soleil. Un record pour le satellite le plus rapide de la planète Terre.

Sur le thème

No items found.

Les dernières APOD