Simulation : fusion de deux trous noirs

14/4/2019
Simulation : fusion de deux trous noirs

Asseyez-vous et observez la fusion de ces deux trous noirs. Inspirée de la première détection directe d’ondes gravitationnelles en 2015, cette vidéo de simulation est au ralenti. En temps réel, elle ne durerait qu’un tiers de seconde. Dans la scène cosmique, les trous noirs sont positionnés devant les étoiles, le gaz et la poussière. Leur gravité extrême concentre la lumière dans les anneaux d'Einstein. Les trous noirs se resserrent en spirale pour finalement se fondre en un seul. Les ondes gravitationnelles invisibles générées lors de la fusion font que l'image ondule et vibre à la fois à l'intérieur et à l'extérieur des anneaux d'Einstein. Baptisés GW150914, les ondes gravitationnelles détectées par l’interféromètre LIGO correspondent à la fusion des trous noirs. Le premier faisait 36 fois la masse du Soleil, et le second 31 fois. Ils sont situés à une distance de 1,3 milliard d'années-lumière. Le trou noir unique final fait 63 fois la masse du Soleil, les trois unités restantes étant converties en ondes gravitationnelles. Les observatoires d'ondes gravitationnelles LIGO et VIRGO ont détecté plusieurs autres systèmes massifs en fusion, et le télescope Event Horizon a rapporté la première image d'un trou noir à l'échelle de l'horizon cosmologique.

Sur le thème

Trou noir

Les dernières APOD